Galerie d'art Abrupt  
 
.
 
Accueil > Artistes

- ACONCHA
- CÄSAR Peter
- DEBARRAH Hamid
- DIMISCA Laurentiu
- GEOFFROY Christiane
- HUMAIR Daniel
- JAMBRESIC Mario
- LEGEMBRE Valérie
- LEIERSEDER Andrea
- MADHYA PRADESH : Bhuri Bai - Pema Fatya - Purshotan- Rajendrah
- MARIETTE
- MARTIN Jean-Baptiste
- MITHILA (Femmes peintres)
- MÜNCH Sabine
- NESTA Fabrice
- ORCIERE Line
- PINZUTI-GINTZ Patricia
- PIOT Marcel
- POMP Uschi
- RAIMO Gennaro
- SARO Julien
- VOLLIN Serge

 

 

 

 

PINZUTI-GINTZ Patricia

Extraits du texte de Jean-Pierre Chambon Le Visage secret présenté dans le catalogue de l’exposition :

... le tissu, matériau avec lequel a choisi de travailler Patricia Pinzuti-Gintz, possède des qualités appréciables : il est léger, il est souple et fluide. Avec cette matière aux variétés innombrables, l’artiste a réalisé des sortes d’architectures aériennes, dont la grâce exclut la pesanteur ordinairement attachée à l’idée de volume. Les plis, les drapés, les froissés, comme s’ils en gardaient l’empreinte, suggèrent le mouvement du corps ou du vent, l’onde, le flottement et l’envol ; la trame selon sa texture joue avec la lumière qu’elle filtre et adoucit ; le volume semble retenir en creux la mémoire d’une présence ; l’étoffe par son pouvoir enveloppant renvoie à la vêture et au déguisement, comme au tégument et à la chrysalide. ...
Ses portraits qu’elle présente généralement dissimulés sous un voile de tulle ou de mousseline qui leur confère une impression de mystère impénétrable créent en celui qui les regarde comme un léger malaise.

Pour cette exposition, P.P.G a conçu une série de portraits qu’elle a nommés Hypostases :

... les visages sont empruntés à des maîtres de l’histoire de la peinture — Zurbaran, Philippe de Champaigne, Ingres — à partir de dessins d’observation exécutés face aux tableaux originaux. Choisies pour leur expressivité, ces figures sont ici également recouvertes d’un voile diaphane, d’une vapeur de tulle, filtre posé pour en estomper les contours, en atténuer l’éclat. Mais, par un étrange effet de résonance, la face voilée n’en apparaît paradoxalement que plus présente. Jean-Pierre Chambon
.
Dans le catalogue de l’exposition, également un texte de Sylvie Fabre G.

 

 
.
Facebook de la galerie Abruptvide